Edito : le Sou ajuste son approche

Nous approchons à grand pas d’une monnaie de production !

A ce jour, 74 personnes sont aujourd’hui membres de la monnaie de test. Des dizaines d’autres sont inscrits, et attendent les 5 certifications avant de recevoir leur Dividende Universel (seule source de création de la monnaie).

(Toutes les informations pour les tests sur cette page >>)

« Nous avons besoin du support actif de la communauté des monnaies libres »

Les tests ont permis à l’équipe du Sou d’ajuster son approche. Nous avons pris conscience que nous avons besoin du support actif de la communauté des monnaies libres. Nous manquons en effet de moyens humains pour maintenir une monnaie pleinement sécurisée, stable et rapide, et vraiment décentralisée. Nous réfléchissons donc à adosser Le Sou à une monnaie libre maintenue par une communauté plus vaste, tout en gardant notre particularité locale dans nos échanges. Cela permettra aussi à ceux qui voudront, d’échanger avec des personnes plus éloignées géographiquement, ponctuellement ou plus régulièrement.

« Certains biens (…) gagnent à être partagés au-delà de notre territoire »

Certains biens, services ou savoirs, gagnent en effet à être partagés au-delà de notre territoire. C’est le cas par exemple des livres, de la musique, et autres valeurs économiques liées au savoir, à la culture, etc. Pensons aussi aux formations, au tourisme, aux échanges ou locations de logement pour les vacances, etc.

Concrètement, le Sou restera le réseau d’échange local, dans lequel les membres pourront aussi utiliser leurs unités de monnaie libre (dont on ignore encore le nom) dans un réseau plus vaste. Les adhérents au Sou pourront s’identifier facilement entre eux, ainsi que les biens et services qu’ils proposent, pour favoriser les échanges locaux. En plus de moyens de paiement électronique, des billets papier pourront alors voir le jour, circulant 100% localement, à l’instar des monnaies locales indexées à l’Euro. Le choix du local ou non sera ainsi laissé à chacun-e. Après tout, cette notion de locale n’est-elle pas, en soi, très relative ?!

 

Share