A la r’voyure les tests, et bonjour la Ğ une !

Les tests lancés en octobre 2016 sont maintenant terminés. Merci aux 137 personnes qui y ont participé, de près ou de loin : en s’inscrivant, en pratiquant, en signalant les imperfections, en achetant et vendant. Merci à eux !

Premier bilan… chiffré

Pourquoi (encore) nous parler de chiffres !?

Cette question est toute légitime, surtout quand l’objectif est de bâtir une « autre » économie...

La finalité de l’économie n’est certes pas la gestion comptable, mais bien l’humain et la bonne organisation des échanges. Cependant, le rôle de la monnaie est bien de créer un référentiel commun au sein d’une société pour mesurer les valeurs économiques échangées. « Mesure », « référentiel », « équitable »… pas de doute : la monnaie est bien une affaire de chiffres ! C’est une équation dont la bonne résolution, sans devenir un but, permet ensuite de passer à autre chose. En d’autres termes : parlons chiffres une bonne fois, puis n’en parlons plus !

Voici donc le premier bilan, factuel, de ces 8 mois :

 

95 membres ont rejoint la « toile de confiance » (= l’ensemble des comptes ayant reçu au moins 5 certifications validées)

…pour 510 certifications émises entre ces membres.

+ 42 adhésions en attente (personnes inscrites n’ayant pas encore obtenu les 5 certifications).

La toile de confiance a pu croitre correctement (multiplication par 3 en partant de 30 membres) sans communication ambitieuse sur l’expérimentation.

Le tassement constaté s’explique par l’ajustement de cap opéré en février par l’association : le choix de s’indexer sur une monnaie libre plus stable et plus pérenne, à plus grande dimension : la Ğ1 (prononcez « june« ). Les membres actifs de l’association se sont ainsi concentrés sur ce nouvel objectif, notamment en participant à son lancement le 8 mars dernier. Depuis lors, les demandes d’inscriptions aux tests ont été ré-orientées vers la Ğ1. Le nombre de certifications à chuté, empêchant les nouveaux d’entrer.

 

Masse monétaire moyenne : 182 DUsou (moyenne par membre, exprimé en Dividende Universel)
…pour une masse monétaire totale de 17 381 DUsou.

Du côté des échanges monétaires :

2 823 DU échangés (somme des transactions, exprimée en Dividende Universel)
…en quelques 172 transactions (sans comptabiliser celles non valides, à cause de problème technique ou de crédit insuffisant).

Système informatique sécurisé :

71 110 blocs écrits dans la BlockChain (1 bloc toutes les 5 minutes);
dont 437 blocs portant une charge (certifications, transactions ou DU) :


9 membres ont participé à l’écriture des blocs, dont voici la répartition :

Un seul « nœud » actif en permanence a réellement fonctionné de manière continue pendant toute la durée des tests (c’est-à-dire un ordinateur avec le logiciel libre Duniter actif en permanence). Cette centralisation s’explique d’abord par une anomalie dans le logiciel, instable lorsque plusieurs nœuds étaient actifs. Ce problème a été corrigé depuis, mais l’application de la correction aurait nécessité un redémarrage complet de la monnaie de test.

A l’avenir, pour éviter toute centralisation du contrôle de la monnaie, nous disposerons de la communauté nationale, beaucoup plus étoffée en termes de compétences informatiques (et pas seulement !), et donc de nœuds calculant la monnaie.

 

Sur la Ğ1, la répartition est déjà bien meilleure :
40 membres ont déjà participé ->

 

Mention spéciale à…

Pour finir cette partie plutôt technique du bilan, n’oublions pas, justement, de remercier les « techniciens » : les développeurs de Duniter (Cédric Moreau notamment) et théoriciens de la monnaie libre (Stéphane, si tu m’entends !), qui, sans être directement impliqués dans ces tests, ont permis que cette expérimentation et ses fruits existent !

 

 

Bilan humain : que peut-on en retenir ?

C’est certainement différent pour chaque participant ! En voici quelques aspects, en vrac :

Entre rayonnement et prise de conscience

  • De nombreux professionnels intéressés !
  • Beaucoup d’intérêt suscité (presse, entreprises, associations, particuliers…), ça interpelle !
  • Pas facile d’expliquer un projet aussi révolutionnaire… tellement à l’encontre des valeurs et des limites de notre société ! Beaucoup de scepticisme et de résistance aussi.
  • Beaucoup de prises de conscience concernant notre relation à l’argent, aux biens matériels, à la valeur des choses (valeur marchande et autres valeurs), etc. Des jalons dans le cheminement personnel de chacun-e !

 

Équipe renforcée

  • Une équipe mobilisée, enthousiaste !
  • En Mayenne, l’équipe de bénévoles actifs qui s’est constamment étoffée, s’étandant à l’Orne.
  • Des motivations variées, convergentes et complémentaires :
    • Contribuer à l’équité sociale et culturelle;
    • Mieux prendre soin de l’humain et du vivant en général;
    • Décloisonner, ne pas limiter l’expérimentation aux convaincus (de la monnaie libre, de l’écologie ou autre), accueillir largement…
    • Innover, expérimenter, OSER : c’est comme ça que le monde bouge et se transforme
  • Des relais en Ille-et-Vilaine et en Sarthe.
  • Des liens plus forts avec la communauté des monnaies libres au niveau national !

 

Quels exemples échanges ?

Bien qu’une place de marché était disponible (image ci-contre), des échanges ont aussi eu lieu de visu, lors de rencontres informelle ou organisées entre les membres.

 

Alors, en si peu de mois, qu’a t-on pu bien vraiment échanger ?

Petits services non professionnels (couture, covoiturage, conseils, bricolage), confitures, fruits et légumes (et champignons !), vêtements, linge de maison, meubles, objets divers dont du matériel informatique, livres, location de vacances…

Étonnant cette variété ? Mais pourtant ce n’est que le début : l’aventure commence à peine !

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes peuvent changer le monde.
En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé. »

Margaret Mead, anthropologue

La créativité est à l’honneur, la solidarité peut devenir beaucoup plus concrète grâce à ce formidable outil.

Même si les défis sont encore nombreux, chaque jour nous approche un peu plus d’une économie plus juste. Ces tests ont été une belle étape, motivante et fédératrice, la suivante a déjà bien commencée !

 

Auteurs : Anne Amblès, Benoit Lavenier

Share

Laisser un commentaire