Retour sur la formation à la monnaie libre / 9 et 10 décembre / Port-Brillet

Le Sou organisait samedi 9 et dimanche 10 décembre une formation pour mieux comprendre la Théorie Relative de la Monnaie (TRM). Mireille Grygiel revient sur cette 2ème édition.

En bref

J’avoue que je suis venue à cette formation… à reculons.

Nous étions 6 stagiaires : François, Grégory, Eric, Jean-Paul, Jérôme et moi (Mireille).

Catherine Leroy a animé ce module de formation, nommé « Galilée » par Stéphane Laborde, son initiateur.

Benoît Lavenier, présent, a pu répondre aux nombreuses questions concernant la monnaie.

J’avoue que je suis venue à cette formation… à reculons ! Je ne sais pas remplir des tableurs. Catherine m’avait assurée au téléphone qu’elle ferait en sorte que les tableaux ne soient pas un obstacle insurmontable. Pari gagné ! Merci à Catherine pour tout le travail réalisé en amont, afin que chacun-e puisse travailler sur les tableurs sans avoir besoin de compétences élevées.

Merci également à Evelyne, qui accueillait cette formation pour la deuxième fois.

Mes résultats et conclusions

Vous pouvez télécharger mon fichier résultat ici >> (au format Libre Office).

3 individus dans un référentiel quantitatif

Le 1er tableau (A1) permet de voir ce qu’il se passe pour 3 individus inscrits à la monnaie libre, sur une durée de 80 ans. On peut aussi considérer que cette étude concerne 3 « groupes » d’individus.

Dans ce tableau :

  • dans les colonnes « soldes en quantitatif », je choisis d’attribuer :
    • 100 unités au 1er individu, à savoir Catherine ;
    • 300 unités à Eric ;
    • 200 à Jean-Paul.
  • La masse monétaire (MM) est donc de 100+300+200 = 600, la 1ère année.
  • La masse monétaire moyenne est de 600/3 = 200. Le dividende universel (DU) est de 10% x 200 = 20.
  • Chacun va « percevoir » un DU chaque année, pendant 80 ans.
  • La 2ème année, la MM a donc augmenté de 20×3 = 60, elle atteint 660 unités ; ce qui permet de calculer la MM moyenne et de déterminer le nouveau DU… et ainsi de suite, chaque année.

Sur le graphique (en haut à droite), on constate que la quantité de monnaie croît en permanence.

Référentiel relatif au DU

Pour passer les soldes en « référentiel relatif » (c’est à dire compté en DU plutôt qu’en unité monétaire) on divise simplement les soldes de chaque individu par le DU :

  • soit pour Catherine : 100/20 = 5 DU (la 1ere année)
  • pour J.-Paul : 200/20 = 10 DU
  • pour Eric : 300/20 = 15 DU

On constate, sur le graphique correspondant, que, à 40 ans, les 3 individus (sans faire d’échanges) ont la même quantité de DU : 10 DU c’est-à-dire la moyenne.

Conséquence : Si je m’inscris à la monnaie libre, sans rien acheter ni vendre pendant 40 ans, je ne serai ni riche, ni pauvre : je serai à la moyenne.

Référentiel « crédit mutuel »

Le tableau suivant (A2) permet de simuler un SEL (système d’échanges local), où il n’y a pas de monnaie : les personnes inscrivent des nombres (en + ou en -) sur un carnet d’échange papier.

En quantitatif, les écarts se creusent à chaque échange (ci-dessous, un échange l’année 21) et restent inchangés dans le temps :

Crédit mutuel (comme un SEL) avec un échange la 21ième année

En revanche, si on considère un référentiel en relatif (en divisant par le DU de la monnaie libre), tous les comptes convergent à la moyenne :

Par rapport à un SEL, cela ajoute une sorte « d’oubli » concernant les transactions les plus vieilles. Cela évite les blocages qu’ont souvent les SEL dans le long terme : par exemple, si, dans notre exemple, Eric venait à quitter le SEL (sans redistribuer sa monnaie), la moyenne des comptes chuterait en dessous de zéro.

Simulation d’un revenu de base, financé par une taxe

Dans le tableau suivant (A3Q), on cherche à simuler un revenu de base (RdB) inconditionnel, financé par la collecte d’une taxe, donc sans création de monnaie (sans DU).

Là, j’ai lâché pied… je paticiperai à une autre journée de formation, avec plaisir, finalement 😉

 

Auteur : Mireille Grygiel

PS : Le lendemain, la formation s’est poursuivie (sans moi) autour du thème de la Toile de Confiance, animée par Benoit. D’autres formations sur ce thème auront lieu, par la suite (voir l’agenda du Sou).

Le dimanche, la formation s’est poursuivie sur le thème de la « Toile de Confiance »

Articles similaires

Laisser un commentaire